/ Le mystérieux archipel du fleuve Saint-Jean

Les fantômes de l'île de la réconciliation

L’île de la réconciliation est située sur le fleuve Saint-Jean à la hauteur de l’église de Baker-Brook. Elle a été ainsi nommée en hommage aux soldats, aux autochtones et aux contrebandiers qui se seraient jadis noyés autour de l’île.

La pointe ouest de l’île est facilement observable de la rive nord, à proximité du monument qui a été érigé en l’honneur de John Baker, le fondateur du village de Baker-Brook et de la légendaire République du Madawaska.

L’histoire veut que le 31 octobre de chaque année, des fantômes se promènent et dansent autour d’un feu de joie sur l’île de la réconciliation. Ces ectoplasmes seraient principalement les restes des soldats britanniques et américains qui auraient perdu la vie, avant le traité de Webster-Ashburton (1842), lors d’affrontements pour la dispute du territoire.

Depuis le début des années 2000, plusieurs habitants du Haut-Madawaska circulant sur la route 120 ont témoigné avoir aperçu des revenants qui dansaient sur l’île autour d’un feu de joie. Il paraît que le spectacle est magique.

e8edd09980704706d5b222641c97c44a

Luc Cyr, un citoyen de Baker-Brook m’a raconté avoir lui-même été témoin de ce phénomène à trois reprises. Il n’avait jamais osé parler de son expérience à personne de peur de faire rire de lui.

La découverte et la lecture du carnet de bord de son grand-père paternel avait convaincu Luc de se rendre aux abords du fleuve Saint-Jean, le 31 octobre 2005 en compagnie de George Michaud pour tenter de valider ce phénomène.

Luc qui est un avide observateur du comportement des oiseaux de rivages depuis belle lurette, m’a aussi informé que son grand-père avait noté que plus le nombre d’oiseaux de rivages qui nichent au printemps sur l’île était important, plus le nombre de fantômes était grand. Il y aurait donc, selon Luc, un rapport direct entre le nombre de coquilles d’oeuf abandonné par les oiseaux au printemps et le nombre de squelettes observé sur l’île l’automne.

malouines_5

Le 31 octobre 2017, Luc et George disent avoir dénombré pas moins de 5 revenants dansant autour d’un feu de joie sur l’île.

Le nombre d’oiseaux de rivages ayant été particulièrement important cette année, plusieurs prédisent que le spectacle sera grandiose le 31 octobre prochain. Je vous donne donc rendez-vous, le 31 octobre 2018 à Baker-Brook, près du monument John Baker, afin de venir faire l’observation de ce phénomène unique et étrange.

f0ec05b0cc67ea142383787d434cf5f3